Association Pourvoiries Mauricie

La pourvoirie d’aujourd’hui est à des années lumière de ces clichés démodés.

La cabane au fond des bois. La bécosse à deux pas. Les assiettes de plastique dépareillées dans un chalet qui sent l’humidité. Pis la gang de gars trop heureux dont les éclats sonores résonnent souvent très fort dans l’écho des montagnes. Si c’est l’image que tu gardes des pourvoiries, tu fais fausse route !  

Résolument de leur temps, full équipées pour te gâter, les pourvoiries sont aujourd’hui des endroits de villégiature où passer des vacances sans tracas.

Déboulonnons d’abord l’idée que les pourvoiries se conjuguent au masculin. On dit bien « une » pourvoirie après tout. Ouvertes aux chums de filles, aux enfants et même aux grands-parents, les pourvoiries sont parfaites pour s’y offrir des vacances en tribu.  Il fallait voir grand-maman Rita se faire chauffer la couenne au bord du feu après une journée de pêche au bout du quai. Un plaid à carreaux recouvrant ses belles cuisses rondes, c’était beau de la voir griller sa guimauve en écoutant le petit Émile, 5 ans, mimer sa prise du jour : un poisson « gros comme ça » à l’entendre. On a beau dire : quand vient l’heure des histoires de pêche, plus ça change plus c’est pareil.

Se réveiller par un matin brumeux. Entendre le cri matinal d’un huard perché sur son rocher au beau milieu du lac. Être le premier à spotter les chaises Adirondak au bout du quai pour aller prendre son café au moment même où une truite, droit devant, vient faire ses ronds dans l’eau. Et une autre, et encore une… Et tout à coup le bruit d’un rill qui s’étire en longueur. Et hop ! Un petit coup sec sur la canne et voilà le monstre frétillant dans la poêle. Il est déjà midi. Le shore lunch dont on a tant rêvé est sur le point de commencer ! 

La vie en pourvoirie n’a rien d’un mythe. C’est la réalité, en version magnifiée. La plupart des pourvoiries offrent des chalets entièrement équipés, en bordure de lacs poissonneux offrant l’accès à de nombreux équipements et jeux nautiques qui plairont à toute la famille. Quoi de mieux qu’un séjour en pourvoirie pour faire l’éducation des enfants aux petites choses simples qui font les grands bonheurs de la vie.

Rechercher